Brussels Philharmonic | son dernier salut

son dernier salut

« L'ADN du Brussels Philharmonic comprend non seulement une riche histoire en tant qu'orchestre radiophonique historique, avec de nombreuses premières à son actif, mais aussi une singularité et une polyvalence. J'aime cet orchestre qui est si flexible et ouvert d'esprit - aussi fascinant et cosmopolite que la ville de Bruxelles ! »

Pour son dernier concert avec le Brussels Philharmonic, le chef d'orchestre Stéphane Denève a concocté un programme très varié et personnel, et se remémore de bons souvenirs.
Jessie Montgomery : Starburst

Un paysage sonore multidimensionnel de 2020 : Dans presque chaque programme, Stéphane a apporté une composition d'après 2000 : « Quelle musique classique du 21e siècle sera encore jouée dans 100 ans ? Quels sont les classiques du futur ? En tant que chef d'orchestre, j'ai trouvé cela très fascinant de le découvrir avec l'orchestre. »

Guillaume Connesson : Concerto pour violoncelle

Le Brussels Philharmonic, Stéphane Denève et Guillaume Connesson : un mariage parfait, comme l'ont prouvé les nombreux enregistrements - y compris ceux pour Deutsche Grammophon. Gautier Capuçon est un ami proche et personnel, qui est heureux d'être là pour ce moment spécial. «Je suis très fier de nos enregistrements de la musique de Guillaume Connesson. Nous avons remporté des prix pour cette musique classique contemporaine et nous avons été le premier orchestre belge à être enregistré sur le prestigieux label musical Deutsche Grammophon. C'est tellement unique. »

Joseph Jongen : Clair de lune

Un compositeur belge ne pouvait pas être laissé de côté - Stéphane a choisi cette œuvre rêveuse pour laquelle Jongen a trouvé son inspiration dans Debussy et Ravel. « La Belgique est un pays merveilleux, non seulement sur le plan musical mais aussi sur le plan culinaire : j'adore le filet américain, et Bruxelles est l'endroit où il faut être. L'un des meilleurs endroits pour manger du filet américain se trouve à quelques rues du bâtiment Flagey. »

Maurice Ravel : Trois beaux oiseaux du paradis

Le Vlaams Radiokoor était souvent sur scène lors des concerts de Stéphane - il les fait briller a capella dans cette œuvre. « Des productions telles que Peer Gynt d'Edward Grieg, avec un chœur et un orchestre complets, ne montrent que trop bien ce que le Brussels Philharmonic peut accomplir en tant qu'équipe, en tant que famille. »

Maurice Ravel : Daphnis & Chloé

En tête d'affiche, ce joyau poétique de Ravel, dans lequel le Brussels Philharmonic et le Vlaams Radiokoor (renforcé par Octopus) donnent le meilleur d'eux-mêmes. « Le Brussels Philharmonic m'a toujours donné le temps et l'espace nécessaires pour travailler sur les détails. L'ADN de l'orchestre est beaucoup plus proche du mien : je suis né à Tourcoing, près de la frontière belge. J'ai donc en moi non seulement la culture méridionale française, mais aussi le spirituel et le rationnel de la tradition classique allemande. Je sens que l'héritage culturel vient des deux côtés, tout comme avec l'orchestre ! »