Brussels Philharmonic | Notes de programme

Notes de programme

Stravinsky aimait beaucoup venir à Bruxelles, où ses œuvres recueillaient souvent davantage de succès qu’à Paris. Le public belge était connu pour son attitude respectueuse et se révélait moins sceptique.

L’annonce du Sacre du printemps (1912-1913), une production de Diaghilev chorégraphiée par l’étoile montante Vaslav Nijinski, fit naître des attentes extrêmement élevées. L’œuvre est une ode au printemps, même si la représentation choisie est assez inhabituelle. La célébration de la saison prend ici la forme d’un rituel païen primitif, au cours duquel des druides sacrifient une jeune vierge aux dieux en la condamnant à danser jusqu’à la mort. L’inconcevable se produisit néanmoins : la première, qui eut lieu au Théâtre des Champs-Elysées à Paris le 29 mai 1913 sous la direction de Pierre Monteux, fut un fiasco. Le thème barbare, la mise en scène sauvage et la chorégraphie non conventionnelle heurtèrent les goûts conservateurs du public parisien.

téléchargez les notes de programme complètes