Brussels Philharmonic | Mahler 6

Mahler 6

Le directeur musical Stéphane Denève vous donne ses conseils d'écoute afin de ressentir cette immense sixième symphonie de manière plus intense.

L’ordre de succession des mouvements suivants est sujet à discussion. Initialement, Mahler avait placé le Scherzo avant l’Andante, mais il les a intervertis juste avant la première. Aujourd’hui, la plupart des concerts suivent l’ordre du manuscrit d’origine, qui est plus logique sur le plan musical.

C’est aussi le parti pris du chef d’orchestre Stéphane Denève pour son concert avec le Brussels Philharmonic. Il explique son choix.

Toute la controverse qui entoure l’ordre de succession des deux mouvements intermédiaires revient à se demander quel Mahler avait raison. Le Mahler compositeur qui a écrit une partition où l’Andante succède au Scherzo ? Ou le Mahler chef d’orchestre qui change d’avis juste avant la représentation et bouleverse l’ordre de succession ? C’est pourquoi j’ai décidé il y a quelques années de tester les deux versions à l’occasion d’une tournée avec le Stuttgart Radio Orchestra des SWR. J’espérais découvrir ainsi ce qui avait poussé Mahler à modifier le manuscrit. Je n’ai pas réussi à percer les intentions de Mahler, mais je me suis aperçu que la force émotionnelle de l’Andante est plus puissante lorsqu’il est joué en troisième mouvement. Il m’a semblé en outre que le Scherzo fonctionne mieux après le premier mouvement, agissant comme une sorte de reflet distordu. J’aurais adoré en débattre avec Mahler lui-même, mais ce n’est hélas plus possible.
Stéphane Denève, directeur musical