Brussels Philharmonic | charisme et excellence technique

charisme et excellence technique

Les meilleurs violoncellistes de demain ont enfin été annoncés. Avez-vous également apprécié l'interaction entre les solistes, le chef d'orchestre Stéphane Denève et les musiciens du Brussels Philharmonic lors de la dernière semaine du Concours Reine Elisabeth à Bozar ?
La presse, comme vous, a également été très enthousiaste face aux performances de haut niveau de nos musiciens et de notre maestro.

Parcourez un résumé et une sélection de réactions de certains articles de presse.

Pendant six jours, le Brussels Philharmonic a offert de l'excitation, du plaisir et des moments musicaux inoubliables sur scène lors du Concours Reine Elisabeth à Bozar. Des mots élogieux tels que « Chapeau », « excellente communication », etc. ont été partagés et aimés massivement sur les réseaux sociaux.

... coup de chapeau au passage au Brussels Philharmonic, qui livre une prestation de haut vol avec un Stéphane Denève qui, loin de se contenter de jouer les utilités, contribue de façon significative à l'excellence musicale de telles prestations.
Le Soir

Les médias francophones ont surtout mis l'accent sur l'accompagnement solide fourni par le maestro et les musiciens.

La presse flamande a plutôt prêté attention à la communication et à l'interaction entre le soliste, le chef d'orchestre et les musiciens.

Le journal de langue allemande Grenz Echo a écrit sur la performance titanesque du Brussels Philharmonic, accordant même une mention spéciale à notre premier cor Hans van der Zanden, au tromboniste Daniel Foeteler et au tubiste Jean Xhonneux.

... une attention toute particulière du chef pour permettre aux musiciens de s'épanouir pleinement.
Le Soir

La Libre Belgique a écrit : « un coup de chapeau bien mérité à Stéphane Denève et son Brussels Philharmonic, qui ont maintenu un niveau constant pendant les derniers jours de la finale à Bozar ».

Le site internet Dhnet va plus loin et voit dans le tempérament généreux de Stéphane Denève une figure paternelle pour chacun des candidats.

Le Soir a noté le subtil équilibre avec les solistes dans la pièce imposée de Jörg Widmann, ainsi que l'accompagnement fort du chef d'orchestre, qui a permis aux musiciens de développer tout leur potentiel.

Regardez l'épisode de la RTBF dans lequel le chef d'orchestre Stéphane Denève vous emmène en voyage ou écoutez son interview sur La Trois. Musiq’3 a illustré les plus beaux moments avec des entretiens avec, entre autres, la clarinettiste Maura Marinucci.

coup de chapeau mérité à Stéphane Denève et son Brussels Philharmonic qui ont gardé un niveau constant cette semaine
La Libre Belgique

Presque chaque jour, De Standaard n'écrivait que des éloges sur le Brussels Philharmonic. Selon le journal, les musiciens ont non seulement fourni un contrepoint enthousiaste chaque soir, mais l'orchestre a également navigué infailliblement entre le romantisme bouffi, le théâtre expressionniste et l'avant-garde indisciplinée. De nombreux solistes ont profité de la générosité du chef d'orchestre Stéphane Denève pour entrer en conversation avec l'orchestre. De Standaard a qualifié la communication de l'orchestre d'excellente et de particulièrement contagieuse.

En outre, De Standaard a écrit à propos de la lauréate et du prix du public Stéphanie Huang : « Stéphane Denève a propulsé et dirigé le Brussels Philharmonic au niveau de Stéphanie Huang, alors qu'elle-même cherchait explicitement des partenaires dans l'orchestre. Le dialogue avec le violon solo Otto Derolez dans la dernière partie du concerto était particulièrement avant-gardiste ».
Le premier violon Otto Derolez a reçu encore plus d'éloges pour sa performance avec le violoncelliste Bryan Cheng et a parlé d'un dialogue inspiré entre les deux cordes.

Vous voulez savoir pourquoi ce lien avec le violon solo est si important ? Relisez notre article « Le violon solo » et regardez le reportage de la RBTF dans lequel Otto Derolez explique plus en détail son influence et sa fonction de violon solo lors du Concours Reine Elisabeth. Les sens de l'accompagnateur au violoncelle Karel Steylaerts étaient également en éveil. Lisez l'article, revoyez son interview et appréciez un fragment de son jeu avec le candidat Bryan Cheng.

C'est le propre d'un ensemble qui accompagne un concours de servir les candidats et pas de se mettre en valeur lui-même
Le Soir

Les plus beaux compliments pour nos musiciens sont venus du public, avec de nombreux messages et félicitations sur les réseaux sociaux. Il y a même eu des ovations de la part du public de la télévision, des applaudissements pour l'interaction entre les solistes et l'orchestre et des bravos criés pour les nombreux musiciens lors des différentes représentations tout au long de la semaine.

En bref, il est clair que beaucoup ont fait la fête pendant toute la semaine.

Envie d'une nouvelle fête ? Achetez dès aujourd'hui vos tickets pour le concert d'adieu du chef d'orchestre Stéphane Denève, Ravel : Daphnis & Chloé, le jeudi 30 juin à Flagey. Le Brussels Philharmonic vous offre une boisson de bienvenue à partir de 19h et un afterparty avec DJ et happy hour après le concert.