Amadeus!
Dirk Brossé sur la magie et les défis de 'Amadeus'

… Amadeus

Pour qui le nom de Mozart n’est-il pas familier, même sans rien y connaître à la musique classique ? Son nom est devenu un concept, mais nous en savons peu sur sa vie. Ce film tente pour la première fois d’esquisser une image de l’homme qu’il fut, en dehors du mythe. Riche en anecdotes, on en apprend sur l’époque où il a vécu et sur la rivalité avec ses collègues compositeurs.

… la meilleure scène

Le moment où Mozart meurt et qu’il n’y a pas d’argent pour lui donner une sépulture digne de ce nom. L’un des plus grands génies de l’histoire de la musique finit anonymement dans une fosse commune, sur les notes de son propre Requiem. C’est tellement prenant et difficile à supporter ; j’ai souvent dirigé la musique de ce film en live, mais j’ai chaque fois les larmes aux yeux.

… le plus grand défi

La difficulté majeure réside dans la synchronisation entre la musique et l’image. Les voix d’opéra sont enregistrées à part et chantent à des rythmes différents en raison des coupures au montage ! C’est très, très difficile et l’orchestre doit en outre être incroyablement attentif et capable de suivre à la nanoseconde : heureusement que le Brussels Philharmonic n’a pas son pareil dans ce domaine !