"He's the hottest pianist in jazz, and he likes to mix things up, whether it’s bebop, thrash metal or dubstep. But his heart is in the folk music of his native land, Armenia." - The Guardian

“He's the hottest pianist in jazz, and he likes to mix things up, whether it’s bebop, thrash metal or dubstep. But his heart is in the folk music of his native land, Armenia."”
- the guardian

Né en Arménie en 1987, Tigran Hamasyan s’est installé à Los Angeles avec sa famille en 2003 et réside actuellement à Erevan, en Arménie. Il a commencé à jouer du piano à l’âge de trois ans et à se produire lors de festivals et de concours lorsqu’il en avant onze. Il a remporté le concours de piano du Montreux Jazz Festival en 2003. Tigran Hamasyan a sorti son premier album, « World Passion », en 2005, à l’âge de dix-sept ans. L’année suivante, il a remporté le prestigieux concours de piano de la Compétition internationale de jazz Thelonious Monk. Il a ensuite sorti les albums « New Era » (2007), « Red Hail » (2009), « A Fable » (2011), pour lequel il a gagné une Victoire de la musique (l’équivalent français d’un Grammy Award), « Shadow Theater » (2013), « Luys i Luso » (2015), « Mockroot » (2015), pour lequel il a gagné le prix Echo Jazz de l’instrumentiste pianiste international de l’année, « An Ancient Observe »r (2017) et « For Gyumri » (2018). Outre des récompenses et d’excellentes critiques, Tigran Hamasyan compte de nombreux admirateurs internationaux. Chick Corea, Herbie Hancock et Brad Mehldau n’ont eux aussi pas tari d’éloges sur son travail.

www.tigranhamasyan.com

des concerts avec Tigran Hamasyan, piano