“Kavakos’ tone has the character of striking high-grade silver sinew, ever beautiful, graceful and unbreakable” (LA Times)

“Kavakos’ tone has the character of striking high-grade silver sinew, ever beautiful, graceful and unbreakable”
- la times

Leonidas Kavakos est reconnu à travers le monde comme violoniste et artiste doté de qualités uniques. Ses trois mentors les plus importants ont été Stelios Kafantaris, Josef Gingold et Ferenc Rados. À l’âge de 21 ans, il avait déjà été primé dans le cadre de trois concours majeurs, le concours Sibelius en 1985, les concours Paganini et Naumburg en 1988. Ce succès le conduisit à enregistrer la version originale de 1903/04 du Concerto de Sibelius, pour la première fois dans l’histoire. Il lui fut décerné à cette occasion un prix Gramophone du Concerto de l’année en 1991.

Kavakos est pour la saison 2018/19 Artist in residence au Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks. Il sera à la fois soliste et chef lors d’un concert consacré au Concerto pour violon et à la Symphonie N° 7 de Beethoven. Lors de cette résidence, il jouera également le Concerto pour violon de Chostakovitch sous la direction de Mariss Jansons et le Concerto pour violon de Berg avec Daniel Harding. Il apparaît en tant que soliste avec des orchestres tels que les Wiener Philharmoniker, Royal Concertgebouw Orchestra, London Symphony Orchestra, Orchestre Philharmonique de Radio France, Israel Philharmonic, et San Francisco Symphony.

En 2017, il a remporté le prestigieux Léonie Sonning Music Prize, plus haute distinction musicale du Danemark. Parmi ses importants lauréats on retrouve Bernstein, Britten, Arthur Rubinstein, Menuhin, Chostakovitch, Rostropovich, Boulez, Ligeti, Brendel, Barenboim et Rattle.

“Art is not a beautiful part of life, it is life”
- leonidas kavakos

Leonidas Kavakos est né et a grandi à Athènes dans une famille de musiciens. Il anime des masterclasses annuelles de violon et musique de chambre, lesquelles attirent des violonistes et ensembles du monde entier et reflètent son engagement profond en faveur du savoir musical et de la préservation des traditions musicales. Considérant la lutherie et l’archèterie comme des domaines aux secrets encore bien gardés, il joue un Stradivarius «Willemotte» de 1734 et possède des violons modernes de Florian Leonhard, Stefan-Peter Greiner, Eero Haahti et David Bagué.

www.leonidaskavakos.com

www.facebook.com/leonidas.kavakos.violin

des concerts avec Leonidas Kavakos, violon