Décrite par le Herald Tribune comme charismatique, brillante, énergique, Anu Tali est l’une des jeunes chefs d’orchestre les plus intrigants sur la scène internationale aujourd’hui.

Décrite par le Herald Tribune comme charismatique, brillante, énergique, Anu Tali est l’une des jeunes chefs d’orchestre les plus intrigants sur la scène internationale aujourd’hui, appartenant à une nouvelle génération d’artistes qui sont constamment à la recherche de nouvelles idées musicales.

En août 2013, Tali est devenue directeur musical du Sarasota Orchestra en Floride. Outre ses fonctions à Sarasota, elle a notamment fait ses débuts à l’Opéra National de Finlande et à l’Orchestre de l’École de musique de Manhattan, ainsi que de nombreux engagements avec l’Orchestre National du Pays de Galles et les Bochumer et Duisburger Symphonikern.

Elle continue en tant que chef d’orchestre du Nordic Symphony Orchestra, qu’elle a fondé en 1997 avec sa sœur jumelle Kadri Tali, pour développer des contacts culturels entre l’Estonie et la Finlande et pour unir des musiciens du monde entier. Aujourd’hui, le Nordic Symphony Orchestra regroupe des membres de 15 pays, avec des musiciens de certains des plus grands orchestres du monde.

Tali apparaît régulièrement avec des orchestres du monde entier, y compris les orchestres philharmoniques du Japon et de Tokyo, l’Orchestre National de France, le New Jersey, Göteborg et les orchestres symphoniques de la Radio suédoise. En Allemagne, elle a travaillé avec le Deutsches Symphonieorchester Berlin, le Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks, le Berliner Konzerthausorchester, la Deutsche Kammerphilharmonie Bremen et l’Ensemble Modern.

Après un succès majeur avec une production de Carmen au Magdeburg State Opera, elle a été invitée à diriger le Freiburger Barockorchester dans une production de Telemaco de Gluck au Festival de Schwetzingen et au Theater Basel. Elle a récemment donné des concerts acclamés en demi-scène de Songs of Wars I Have Seen de Goebbels avec des ensembles comme le London Sinfonietta au Lincoln Center de New York, le Southbank Centre de Londres et à Saint Paul, au Minnesota, à Seattle et à Barcelone.

Le premier enregistrement de Tali, Swan Flight (pour Finlandia / Warner Classics), lui a valu le prix 2003 du meilleur « Jeune Artiste de l’année » d’ECHO Klassik. D’autres enregistrements incluent Action Passion Illusion pour Warner Classics avec des œuvres de Rachmaninov, Sibelius et Erkki-Sven Tüür. Son CD le plus récent, mettant en vedette Tüür’s Strata et Noēsis, a été publié sur ECM en janvier 2011 et a été acclamé par la critique.

Née en Estonie, Anu Tali a commencé sa carrière musicale en tant que pianiste, obtenant son diplôme au Conservatoire de Tallinn en 1991. Elle a ensuite été formée à l’Académie estonienne de musique avec Kuno Areng, Toomas Kapten et Roman Matsow. De 1998 à 2000, elle a étudié au Conservatoire de Saint-Pétersbourg avec Ilya Musin et plus tard avec Leonid Kortchmar et Jorma Panula.

des concerts avec Anu Tali